Ce document est réservé à un usage strictement privé. Aucune utilisation publique ne peut être effectuée, y compris dans le cadre d'un enseignement, sans le consentement préalable de l'auteur.

Les intervalles

L'intervalle est la différence de hauteur séparant deux notes.

Intervalles simples : de l'unisson à l'octave

Identifier un intervalle

Pour trouver l'intervalle entre deux notes, il suffit de compter le nombre de notes les séparant en incluant les deux notes composant l'intervalle.

Comment trouver l'intervalle entre deux notes

Par exemple, pour aller de do à sol, on trouve les 5 notes suivantes : do mi fa sol. L'intervalle séparant do et sol se nomme une quinte. Autre exemple : entre et fa, on trouve les 3 notes suivantes : , mi, fa. L'intervalle correspondant se nomme une tierce.

FIGURE 1 - Exemples d'intervalles
De do à sol, il y a 5 notes Quinte De à fa,il y a 3 notes Tierce

Piano

Lecture audio de la figure 1

Tableau des intervalles simples

Le tableau suivant vous donne le nom des intervalles en fonction de la distance entre deux notes.

Tableau - Distance entre deux notes et nom de l'intervalle correspondant
NomExempleDistance entre les notes
Unisson

1
Seconde

2
Tierce

3
Quarte

4
Quinte

5
Sixte

6
Septième

7
Octave

8

Remarquez que les exemples donnés dans le tableau ne comportent pas de clefs de lecture, car il n'est pas nécessaire de connaitre le nom des notes pour trouver le nom d'un intervalle. Par exemple, dans le tableau ci-dessus, l'exemple de la tierce peut être lu en clef de Sol (mi-sol) ou en clef de Fa (sol-si), mais dans tous les cas, cela reste une tierce. Les intervalles peuvent donc être détectés visuellement sans référence à une note, mais simplement en identifiant le nombre de lignes et d'interlignes composant l'intervalle sur la portée.

L'unisson est un cas à part, car il correspond à un intervalle nul, c'est-à-dire entre une note et elle-même. C'est un peu l'équivalent du zéro en mathématiques. Mais alors, quel est l'intérêt de l'unisson ? Il est simple : une même note peut être jouée/chantée par des instruments différents. On dira qu'ils jouent ou sont "à l'unisson".

L'octave est un intervalle très important, car il sépare une note de cette même note, mais immédiatement plus aigue ou plus grave.

Intervalles mélodiques et harmoniques

Intervalles mélodiques

Lorsque l'intervalle sépare deux notes jouées l'une après l'autre, l'intervalle est mélodique. En fonction du sens du mouvement séparant les deux notes, l'intervalle peut être mélodique ascendant ou mélodique descendant.

Les intervalles de la figure 1 étaient des intervalles mélodiques ascendants.

Intervalles mélodiques descendants

Les intervalles de la figure ci-dessous sont basés sur les mêmes noms de notes que ceux de la figure 1 (do-sol et -fa). Cependant, la position de la première note est plus aigue, si bien que le mouvement est modifié. Dans la figure 1, nous avions des intervalles mélodiques ascendants, ici, nous avons des intervalles mélodiques descendants. L'intervalle do-sol n'est donc plus une quinte ascendante, mais une quarte descendante. De même, -fa n'est plus une tierce ascendante, mais une sixte descendante.

FIGURE 2 - Exemples d'intervalles mélodiques descendants
Quarte descendante Quinte descendante

Piano

Lecture audio de la figure 2

Intervalles harmoniques

Lorsque l'intervalle sépare deux notes jouées simultanément, l'intervalle est harmonique.

Intervalle de quinte sous toutes ses formes
Voici une quinte (fa-do) présentée sous forme mélodique ascendante, mélodique descendante et harmonique. Notez la superposition verticale des deux notes formant l'intervalle harmonique, qui indique que les deux notes doivent être jouées simultanément.

FIGURE 3 - Quinte mélodique ascendante, descendante et harmonique
Quinteascendante Quintedescendante Quinteharmonique

Piano

Audio de la figure 3

Par abus de langage, il arrive parfois que l'on parle d'accord lorsque deux notes sont jouées simultanément. Attention, cependant, il faut un minimum de 3 sons simultanés pour former un accord proprement dit.

Intervalles redoublés

Principe

Lorsqu'un intervalle dépasse l'octave, on dit qu'il est redoublé. Pour nommer un tel intervalle, on emploiera deux terminologies différentes : soit les qualificatifs ordinaux (neuxième, dixième, etc.), soit l'intervalle simple suivit de l'adjectif "redoublée". Par exemple, une tierce redoublée est l'équivalent d'une dixième.

En général, on privilégie la première terminologie (qualificatifs ordinaux), surtout pour les intervalles impairs (neuvième, onzième, treizième), mais il est important de connaitre les deux.
Exemples d'intervalles redoublés

La figure suivante représente un intervalle de neuvième, c'est-à-dire une seconde redoublée. Cet intervalle est formé d'une octave (de mi, en bas de la portée à mi en haut de la portée) et d'une seconde (de mi en haut de la portée à fa).

FIGURE 4 - Intervalle de neuvième
De mi à fa, il y a 9 notes Octave Seconde Neuvième

La figure suivante représente un intervalle de treizième, c'est-à-dire une sixte redoublée. Cet intervalle est formé d'une octave (de , en bas de la portée à en haut de la portée) et d'une sixte (de en haut de la portée à si).

FIGURE 5 - Intervalle de treizième
De à si, il y a 13 notes Octave Sixte Treizième

Lorsque vous êtes face à un intervalle plus grand que l'octave, pensez à décomposer cet intervalle en octave + intervalle simple afin de simplifier le problème. Pour obtenir l'intervalle simple à partir d'un intervalle redoublé, il suffit de soustraire 7 à la valeur de l'intervalle. Par exemple, une onzième est une quarte redoublée (11 – 7 = 4).

Tableau des intervalles redoublés

Le tableau suivant présente le nom et la composition des intervalles redoublés.

Tableau - Intervalles redoublés et terminologies
Nom (ordinaux)Nom (redoublée)Composition
NeuvièmeSeconde redoubléeOctave + Seconde
DixièmeTierce redoubléeOctave + Tierce
OnzièmeQuarte redoubléeOctave + Quarte
DouzièmeQuinte redoubléeOctave + Quinte
TreizièmeSixte redoubléeOctave + Sixte
QuartièmeSeptième redoubléeOctave + Septième
QuinzièmeOctave redoublée ou Double-octaveOctave + Octave

Reconnaissance auditive

La reconnaissance auditive d'un intervalle est un élément indispensable de la bonne formation de l'oreille musicale. Bien maitriser cette aspect-là de la musique permet, entre autres, de faciliter l'apprentissage d'un morceau, de reconnaitre la tonalité, l'harmonie d'un morceau ou d'un passage, de pouvoir relever rapidement un air musical, etc.

Comment s'y prendre pour reconnaitre un intervalle ?

Ecoutez les deux notes de l'intervalle, plusieurs fois si nécessaire, puis essayez de parcourir mentalement les notes intermédiaires de la première à la deuxième note, en les comptant toutes. Le nombre de notes vous donne le nom de l'intervalle. Mieux, nous vous conseillons de chanter à voix haute toutes les notes. Le fait de chanter permet de ressentir physiquement l'intervalle, ce qui permet de mieux les assimiler.

Si vous êtes novice dans la reconnaissance d'intervalle, commencez toujours par les intervalles mélodiques ascendants, puis progressez vers les intervalles descendants et harmoniques. Préférez également les "petits intervalles", jusqu'à la quinte, avant de vous lancer dans les intervalles plus étendus.

Intervalles et altérations

Pour l'instant, nous ne nous sommes intéressés qu'aux noms des intervalles. Cependant, vous allez vite constater que le nom d'un intervalle ne suffit pas pour définir clairement une différence de hauteur de notes. Comment faire, par exemple, pour distinguer l'intervalle do-mi de l'intervale do-mi  ? C'est l'objet du cours consacré à la qualification des intervalles. Vous y apprendrez à qualifier un intervalle de majeur, mineur ou juste par exemple.

Cependant, avant de pousuivre, retenez que, quelques soient les altérations que vous allez rencontrer, il ne faut jamais tenir compte des altérations pour nommer un intervalle ! Les intervalles do-mi, do-mi , do -mi , etc. sont tous des tierces, tout simplement parce que de do à mi, il y a 3 notes : do, et mi.

Nom des intervalles et altérations

Les intervalles de la figure suivante sont tous des tierces. Les altérations modifient la qualification de l'intervalle, mais n'altèrent pas le nom de l'intervalle. On parlera de tierce majeure, de tierce mineure, etc. (cf. cours sur la qualification des intervalles) mais toutes demeurent des tierces.

FIGURE 6 - Différentes tierces sur les notes do et mi

Dernière mise à jour le 15/09/2018

Impression du cours réservés aux abonnés !

Profitez d'une mise en page de qualité pour l'impression de vos cours favoris en vous abonnant sur www.musiclever.com

Maitrisez-vous les concepts abordés dans cette leçon ?

Signaler un bug ou une erreur