Ce document est réservé à un usage strictement privé. Aucune utilisation publique ne peut être effectuée, y compris dans le cadre d'un enseignement, sans le consentement préalable de l'auteur.

½

Les tons et les demi-tons

Les tons et demi-tons constituent l’unité de mesure des intervalles entre les notes.

Attention, il existe deux acceptions du mot "ton" en musique. "Ton" signifie d'abord "hauteur de son", d'où sont dérivées les expressions "tonalité", "tonique" ou "donner le ton" par exemple. Mais "ton" peut également signifier "distance, intervalle entre deux hauteurs", comme c'est le cas lorsqu'on évoque les tons et demi-tons.

Principes

Toutes les notes de la gamme de Do majeur sont séparées entre elles par un ton, à l’exception des couples mi-fa et si-do.

FIGURE 1 - Les tons et demi-tons sur la gamme de Do majeur
1 ton 1 ton 1 ton 1 ton 1 ton 1/2 ton 1/2 ton

EXTRAIT AUDIO - Gamme de Do majeur

Gamme de Do Majeur jouée au piano.

Les tons et demi-tons sont facilement visualisables sur les instruments à clavier. Un ton correspond à l'intervalle entre deux touches blanches séparées par une touche noire. Un demi-ton correspond à l'intervalle entre deux touches blanches sans qu'elles soient séparées par une touche noire.

CLAVIER 1  - Les tons et demi-tons sur les touches blanches d'un clavier (survollez ou cliquez sur les touches pour visualiser)
do si do mi mi fa fa mi sol sol fa la la sol si si la do do mi fa sol sol la la si do si

Demi-tons

On distingue deux types de demi-tons : le demi-ton diatonique et le demi-ton chromatique. Il faut un demi-ton diatonique et un demi-ton chromatique pour former un ton.

Le demi-ton chromatique

Le demi-ton chromatique est l’intervalle séparant une note avec cette même note élevée d’un dièse ou abaissée d’un bémol. Un demi-ton chromatique comportent 5 commas.

FIGURE 2 - Exemples de demi-tons chromatiques
1/2 ton chromatiqueascendant 1/2 ton chromatiqueascendant 1/2 ton chromatiquedescendant 1/2 ton chromatiquedescendant

Pour en savoir plus sur la notion de comma, cf. paragraphe Tempérament égal

Le demi-ton diatonique

Le demi-ton diatonique est le plus petit intervalle séparant deux notes conjointes. Il mesure seulement 4 commas. Le demi-ton diatonique fait toujours intervenir deux notes ayant des noms différents et contigus (d'où sa qualification de dia-tonique, "de tons séparés")

FIGURE 3 - Exemples de demi-tons diatoniques
1/2 ton diatoniqueascendant 1/2 ton diatoniqueascendant 1/2 ton diatoniquedescendant 1/2 ton diatoniquedescendant

Sur un clavier tempéré (voir plus bas), les deux exemples précédents seront exécutés de la même façon, en utilisant les mêmes touches.

À retenir. Un demi-ton chromatique est toujours formé par 2 notes ayant le même nom. Par exemple, sol-sol ou mi-mi. À l'inverse, un demi-ton diatonique est toujours formé par 2 notes dont les noms sont différents. Par exemple, sol-la, ou mi-.

Le ton

Un ton est formé d’un demi-ton chromatique et d’un demi-ton diatonique. Il compte donc en tout 9 commas.

FIGURE 4 - Exemples de décompositions d'un ton en deux demi-tons
1/2 ton chromatique + 1/2 ton diatonique = 1 ton 1/2 ton diatonique + 1/2 ton chromatique = 1 ton 1/2 ton chromatique + 1/2 ton diatonique = 1 ton

FIGURE 5 - Contre-exemples
1/2 ton diatonique + 1/2 ton diatonique < 1 ton 1/2 ton chromatique + 1/2 ton chromatique > 1 ton 1/2 ton diatonique + 1/2 ton diatonique < 1 ton

À retenir. Un ton est toujours formé par deux notes conjointes. Par exemple, do- ou mi-fa. Si les deux notes ne sont pas conjointes (c'est-à-dire si l'on peut intercaler une autre note entre les deux), ce n'est pas un ton. Par exemple, do-mi : entre do et mi, il y a le , donc do-mi n'est pas un ton.

L'octave

L'octave est l'intervalle qui sépare deux notes ayant le même nom. Par exemple, entre deux do, il y a une octave.

Une octave est donc formée par 5 tons et 2 demi-tons diatoniques (voir la figure 1 en début de cours). Un ton étant lui-même constitué d'un demi-ton chromatique et d'un demi-ton diatonique, l'octave est donc formée de 12 demi-tons dont 5 demi-tons chromatiques et 7 demi-tons diatoniques.

Tempérament égal

Depuis le XVIIe siècle, la musique occidentale a adopté le système du tempérament égal. L’octave est divisée en douze demi-tons égaux, les demi-tons, qu’ils soient diatoniques ou chromatiques ont la même différence de hauteur à l’oreille. Un ton n'est donc plus divisé en 4 + 5 commas mais en 4,5 + 4,5 commas. Cette technique permet, moyennant une petit concession à la justesse, de simplifier grandement l'accord des instruments à clavier, qui auparavant, étaient accordés selon la tonalité de l'œuvre qui allait être interprétée. Depuis l'apparition du tempérament égal, il est possible de jouer dans n'importe quelle tonalité sur un instrument à clavier. C'est d'ailleurs cette nouvelle technique qui a inspiré Jean-Sébastien Bach pour composer les deux cahiers du Clavier bien tempéré.

Cependant, certains contextes (par exemple pour les instruments à cordes frottés) nécessitent de prendre en compte la différence entre les demi-tons chromatiques et diatoniques. De plus, au niveau théorique, leur différenciation est primordiale car elle permet de comprendre de nombreux concepts tels que la construction des gammes ou la qualification des intervalles, c’est pourquoi, quelque soit le tempérament utilisé, il est important d’être familier avec les notions évoquées dans ce chapitre.

Dernière mise à jour le 09/03/2017

Impression du cours réservés aux abonnés !

Profitez d'une mise en page de qualité pour l'impression de vos cours favoris en vous abonnant sur www.musiclever.com

Testez vos connaissances !

Maitrisez-vous les concepts abordés dans cette leçon ?
Testez-vous en répondant aux questions de nos Quiz.