Ce document est réservé à un usage strictement privé. Aucune utilisation publique ne peut être effectuée, y compris dans le cadre d'un enseignement, sans le consentement préalable de l'auteur.

La qualification des intervalles

La qualification d'un intervalle permet de préciser sa nature et sa composition, c'est-à-dire les tons et demi-tons le composant.

Intervalles justes, mineurs et majeurs

Avant de vous plonger dans ce cours, prenez le temps de bien maitriser les concepts vus dans les cours sur les intervalles et les tons et demi-tons. Une connaissance de la construction des gammes majeures et mineures est également conseillée, sans être obligatoire.

Les termes de qualification des intervalles découlent de la construction des gammes majeures et mineures. Les qualifications sont déterminées par rapport au premier degré de la gamme (la tonique).

Il existe deux types d'intervalles : les intervalles justes et les intervalles majeurs ou mineurs.

Intervalles justes

Les intervalles justes sont des intervalles qui ne varient pas, que l'on soit dans une gamme majeure ou dans une gamme mineure. Ils ont donc un seul état "normal", qualifié de juste.

Intervalles justes

Sur la figure suivante, la portée supérieure représente la gamme d'Ut Majeur (Do Majeur). Sur la portée inférieure se trouve la gamme d'Ut mineur avec ses altérations (bémols). Les intervalles sont déterminés par rapport au premier degré de la gamme, c'est-à-dire do. Par exemple, l'intervalle entre do et fa est identique en majeur comme en mineur. L'intervalle entre do et fa est une quarte, car il y a 4 notes pour aller de do à fa. C'est donc une quarte juste.

FIGURE 1 - Correspondance entre les intervalles justes entre la gamme d'Ut Majeur et d'Ut mineur

Cas particulier : la seconde est identique dans les deux gammes majeures et mineures. Mais l'on rencontre souvent le IIe degré abaissé dans un contexte mineur (d'où le bémol entre parenthèses sur le de la gamme mineure) : c'est pourquoi la seconde n'est pas considéré comme un intervalle juste, mais comme un intervalle majeur ou mineur (cf. paragraphe suivant).

Les intervalles justes sont l'unisson, la quarte, la quinte et l'octave.

Intervalles majeurs ou mineurs

Contrairement aux intervalles justes, les autres intervalles peuvent prendre deux états différents, selon le contexte. Ces intervalles seront qualifiés de majeurs s'ils appartiennent à la gamme majeure et de mineurs s'ils sont issus de la gamme mineure.

Intervalles majeurs/mineurs

Par exemple, sur la gamme majeure, l'intervalle de tierce entre do et mi est plus grand que sur la gamme mineure, car il y a un bémol sur le mi. La tierce est donc un intervalle majeur ou mineur. L'intervalle do-mi est une tierce majeure alors que l'intervalle do-mi est une tierce mineure.

FIGURE 2 - Correspondance entre les intervalles majeurs/mineurs entre la gamme d'Ut Majeur et d'Ut mineur

Les intervalles majeurs ou mineurs sont la seconde, la tierce, la sixte et la septième.

À retenir. Un intervalle juste n'est jamais majeur ni mineur ; un intervalle majeur ou mineur n'est jamais juste.

Attention : les gammes majeures et mineures sont à l'origine de la dénomination des intervalles, mais il est important de comprendre que l'on peut rencontrer des intervalles majeurs dans un contexte mineur et vice-versa.

Tableau récapitulatif

Tableau - Qualification des intervalles justes ou majeurs/mineurs
IntervalleQualification
UnissonJuste
SecondeMajeure/Mineure
TierceMajeure/Mineure
QuarteJuste
QuinteJuste
SixteMajeure/Mineure
SeptièmeMajeure/Mineure
OctaveJuste

Les intervalles redoublés répondent aux même critères que les intervalles simples. Par exemple, une neuvième étant une seconde redoublée, elle pourra être majeure ou mineure, mais jamais juste.

Intervalles diminués et augmentés

Vous aurez sans doute remarqué que nous n'avons pas répertorié tous les intervalles possibles dans le précédent paragraphe. Par exemple, que faire de l'intervalle do-fa  ? Que faire de l'intervalle do-ré  ? Certes, nous avons vu que do-mi est une tierce mineure, do-ré ressemble à cet intervalle, mais, si vous vous souvenez bien du cours sur les intervalles, vous savez que do-ré est une seconde et que l'altération (le dièse) sur le ne change pas cet aspect-là. Alors, comment nommer ces intervalles ?

Deux qualificatifs vont s'ajouter aux qualificatifs vus précédemment (juste ou majeur/mineur). Un intervalle plus petit qu'un intervalle juste ou mineur sera qualifié de diminué. Un intervalle plus grand qu'un intervalle juste ou majeur sera qualifié d'augmenté.

Notez que les qualificatifs "augmenté" et "diminué" peuvent s'appliquer aux intervalles justes comme aux intervalles majeurs ou mineurs.

Résumons la situation :

Diminué ← Juste → Augmenté

Diminué ← Mineur / Majeur → Augmenté

Intervalles augmentés

Intervalle augmenté — Exemple 1

Reprenons les exemples cités en début de paragraphe : do-fa  et do-ré 

Nous savons que do-fa est une quarte car il y a 4 notes pour aller de do à fa. Plus haut dans ce cours, nous avons vu que do-fa était une quarte juste. Fa étant plus haut d'un demi-ton chromatique que fa, do-fa est donc plus grand que do-fa. C'est donc une quarte augmentée.

FIGURE 3 - De la quarte juste à la quarte augmentée
Quarte juste Quarte juste ½ ton chromatique Quarte augmentée

Sur le clavier suivant, la quarte juste est en orange. fa (en rouge) se trouve à un demi-ton chromatique au-dessus de fa.

CLAVIER 1  - Quarte juste et quarte augmentée
do si do mi mi fa fa mi sol sol fa la la sol si si la do do mi fa sol sol la la si do si

Intervalle augmenté — Exemple 2

Étudions maintenant le cas de l'intervalle do-ré . Nous savons que do-ré est une seconde majeure.   étant plus haut d'un demi-ton chromatique que , do-ré est donc plus grand que do-ré. C'est donc une seconde augmentée.

FIGURE 4 - De la seconde majeure à la seconde augmentée
Seconde majeure Seconde majeure ½ ton chromatique Seconde augmentée

Sur le clavier suivant, la seconde majeure est en orange.   (en rouge) se trouve à un demi-ton chromatique au-dessus de .

CLAVIER 2  - Seconde majeure et seconde augmentée
do si do mi mi fa fa mi sol sol fa la la sol si si la do do mi fa sol sol la la si do si

Intervalles diminués

Intervalle diminué — Exemple 1

Prenons désormais le cas de l'intervalle do-sol .

L'intervalle do-sol est une quinte car il y a 5 notes pour aller de do à sol. Au début du cours, nous avons vu que do-sol était une quinte juste. Sol étant plus bas d'un demi-ton chromatique que sol, do-sol est donc plus petit que do-sol. C'est donc une quinte diminuée.

FIGURE 5 - De la quinte juste à la quinte diminuée
Quinte juste Quinte juste ½ ton chromatique descendant Quinte diminuée

Sur le clavier suivant, la quinte juste est en orange. sol (en rouge) se trouve à un demi-ton chromatique en dessous de sol.

CLAVIER 3  - Quinte juste et quinte diminuée
do si do mi mi fa fa mi sol sol fa la la sol si si la do do mi fa sol sol la la si do si

Vous aurez peut-être remarqué que, sur le clavier, la quinte diminuée ressemble étrangement à la quarte augmentée vue précédemment. C'est en effet les mêmes touches qui sont actionnées pour jouer do-sol  et do-fa . À l'oreille, il n'est pas possible de faire la distinction entre les deux. Pourtant, sur le papier, ce ne sont pas les mêmes notes : ce sont donc deux intervalles différents. La rencontre de l'un ou de l'autre sur une partition dépend du contexte, de la tonalité. Par exemple, dans une tonalité comme Sol Majeur, qui possède un fa  à la clef, on pourra rencontrer l'intervalle de quarte augmentée entre do et fa . En revanche, dans une tonalité comme Ré  Majeur, qui comporte 5 bémols à la clef, dont le sol , on trouvera l'intervalle de quinte diminuée entre do et sol . Cette distinction est certes théorique, mais elle est très importante, car elle vous permettra d'appréhender les fonctions des notes et des accords, donc de mieux comprendre la construction harmonique d'un morceau.
Intervalle diminué — Exemple 2

Terminons avec un cas un peu plus complexe, celui de l'intervalle do-si  (double-bémol).

L'intervalle do-si est une septième car il y a 7 notes pour aller de do à si. Au début du cours, nous avons vu que do-si était une septième majeure et do-si  une septième mineure. Si étant plus bas d'un demi-ton chromatique que si , do-si est donc plus petit que do-si . C'est donc une septième diminuée.

FIGURE 6 - De la septième mineure à la septième diminuée
Septième mineure Septième mineure ½ ton chromatique descendant Septième diminuée

Sur le clavier suivant, la septième mineure est en orange. si (en rouge) se trouve à un demi-ton chromatique en dessous de si .

CLAVIER 4  - Septième mineure et septième diminuée
do si do mi mi fa fa mi sol sol fa la la sol si si la do do mi fa sol sol la la si do si

Trouver la qualification d'un intervalle

Vous connaissez désormais l'ensemble des qualifications des intervalles. Reste maintenant à apprendre à les reconnaitre par vous-même. Pour cela, il existe plusieurs méthodes, chacune ayant ses avantages et inconvénients.

La première méthode consiste à retrouver la composition de l'intervalle, c'est-à-dire le nombre de tons et de demi-tons le composant, afin de retrouver son qualificatif.

Composition des intervalles

Le tableau suivant présente la composition des principaux intervalles.

Tableau - Composition des intervalles
IntervalleComposition
Unisson0
Seconde mineure½ ton
Seconde majeure1 ton
Tierce mineure1 ton et ½
Tierce majeure2 tons
Quarte juste2 tons et ½
Quarte augmentée/Quinte diminuée3 tons
Quinte juste3 tons et ½
Sixte mineure4 tons
Sixte majeure4 tons et ½
Septième mineure5 tons
Septième majeure5 tons et ½
Octave6 tons

Pour simplifier les choses, nous n'avons pas fait la distinction entre demi-tons chromatiques et demi-tons diatoniques. Par exemple, l'octave est en réalité composée de 5 tons et 2 demi-tons diatoniques.

Pour retrouver le qualificatif d'un intervalle, commencez par trouver son nom puis idenfiez le nombre de tons et demi-tons le composant.

Ce tableau, bien que simple à comprendre, est difficile à utiliser et à mémoriser car il ne fait pas intervenir le contexte tonal d'où sont issus les noms des intervalles. C'est pourquoi nous vous conseillons plutôt les méthodes abordées ci-dessous.

Intervalles et tonalités

Comme nous l'avons vu au début de ce cours, les qualificatifs des intervalles sont issus des gammes majeures et mineures. Le plus simple et le plus logique pour retrouver le qualificatif d'un intervalle est donc de faire référence à la gamme dont il est issu.

Pour cela, il suffit de s'intéresser à la gamme majeure dont le premier degré — c'est-à-dire le nom de la gamme — correspond à la première note de l'intervalle. Si l'intervalle recherché fait partie de la gamme en question, ce sera un intervalle majeur ou juste.

Pour parvenir à retrouver le qualificatif d'intervalle avec cette méthode, il est important de bien savoir trouver l'armure à partir de la tonalité (cf. cours sur l'armure et les altérations constitutives).
Trouver le qualificatif d'un intervalle à partir de la gamme majeure — Exemple 1

Prenons l'intervalle mi-sol .

De mi à sol, il y a 3 notes : mi, fa, sol. C'est donc une tierce. Nous avons le nom de l'intervalle, cherchons maintenant le qualificatif.

La première note de l'intervalle est mi. Nous allons donc nous intéresser à la gamme de Mi Majeur.

Cherchons les altérations formant l'armure de la tonalité de Mi Majeur. Comme le nom de la tonalité ne comporte pas d'altérations (pas de dièses ni de bémols dans le nom de la gamme) et qu'il ne s'agit ni de Do Majeur ni de Fa Majeur (les deux exceptions), nous allons chercher une armure en dièses. Dans la série de l'ordre des dièses, nous allons devoir nous arrêter sur la note un demi-ton en dessous de mi, c'est-à-dire  . L'ordre des dièses étant FA DO SOL RÉ LA MI SI, en Mi Majeur, l'armure sera composée des dièses suivant : FA DO SOL RÉ.

Voici, sur la figure suivante, la gamme de Mi Majeur.

FIGURE 7 - Gamme de Mi Majeur, suivi de l'intervalle recherché
Tierce majeure

Le sol  est présent dans la gamme de Mi Majeur. L'intervalle mi-sol  fait parti de la gamme de Mi Majeur : c'est donc un intervalle majeur ou juste. Comme il s'agit d'une tierce, cela ne peut être un intervalle juste, c'est donc un intervalle majeur. L'intervalle mi-sol  est donc une tierce majeure.

Attention à toujours bien prendre en compte les altérations présentes à la clef. Dans notre exemple, le sol est dièse à la clef.

Trouver le qualificatif d'un intervalle à partir de la gamme majeure — Exemple 2

Prenons l'intervalle si -fa.

De si à fa, il y a 5 notes : si, do, , mi, fa. C'est donc une quinte. Déterminons à présent le qualificatif.

La première note de l'intervalle est si . Nous allons donc nous intéresser à la gamme de Si  Majeur.

Cherchons les altérations formant l'armure de la tonalité de Si  Majeur. Comme le nom de la tonalité comporte un bémol (le bémol de Si ), nous allons chercher une armure en bémols. Dans la série de l'ordre des bémols, nous allons devoir ajouter un bémol après avoir atteint le nom de la tonalité. L'ordre des bémols étant SI MI LA RÉ SOL DO FA, en Si  Majeur, l'armure sera composée des bémols suivant : SI MI.

Voici, sur la figure suivante, la gamme de Si  Majeur.

FIGURE 8 - Gamme de Si  Majeur, suivi de l'intervalle recherché
Quinte juste

Le fa est présent dans la gamme de Si  Majeur. L'intervalle si -fa fait parti de la gamme de Si  Majeur : c'est donc un intervalle majeur ou juste. Comme il s'agit d'une quinte, c'est un intervalle juste. L'intervalle si -fa est donc une quinte juste.

Trouver le qualificatif d'un intervalle à partir de la gamme majeure — Exemple 3

Prenons l'intervalle si-la .

De si à la, il y a 5 notes : si, do, , mi, fa, sol, la. C'est donc une septième. Déterminons à présent le qualificatif.

La première note de l'intervalle est si. Nous allons donc nous intéresser à la gamme de Si Majeur.

Cherchons les altérations formant l'armure de la tonalité de Si Majeur. Comme le nom de la tonalité ne comporte pas d'altérations (pas de dièses ni de bémols dans le nom de la gamme) et qu'il ne s'agit ni de Do Majeur ni de Fa Majeur (les deux exceptions), nous allons chercher une armure en dièses. Dans la série de l'ordre des dièses, nous allons devoir nous arrêter sur la note un demi-ton en dessous de si, c'est-à-dire la . L'ordre des dièses étant FA DO SOL RÉ LA MI SI, en Si Majeur, l'armure sera composée des dièses suivant : FA DO SOL RÉ LA.

Voici, sur la figure suivante, la gamme de Si Majeur.

FIGURE 9 - Gamme de Si Majeur, suivi de l'intervalle recherché
7e majeure 7e mineure 7e diminuée

Le la n'est pas présent dans la gamme de Si Majeur. En revanche, le la en fait partie. L'intervalle si-la  est donc une septième majeure. En abaissant le la  d'un demi-ton chromatique, nous obtenons une septième mineure. L'intervalle si-la est donc une septième mineure. En abaissant encore le la d'un demi-ton chromatique, nous obtenons une septième diminuée. L'intervalle si-la  est donc une septième diminuée.

Trouver le qualificatif d'un intervalle à partir de la gamme majeure — Exemple 4

Prenons l'intervalle fa-si.

De fa à si, il y a 4 notes : fa, sol, la, si. C'est donc une quarte. Déterminons à présent le qualificatif.

La première note de l'intervalle est fa. Nous allons donc nous intéresser à la gamme de Fa Majeur.

Cherchons les altérations formant l'armure de la tonalité de Fa Majeur. La tonalité de Fa Majeur fait parti des exceptions et possède un bémol à la clef sur le si.

Voici, sur la figure suivante, la gamme de Fa Majeur.

FIGURE 10 - Gamme de Fa Majeur, suivi de l'intervalle recherché
Quarte juste Quarte augmentée

Le si n'est pas présent dans la gamme de Fa Majeur. En revanche, le si en fait. L'intervalle fa-si  est donc une quarte juste. En élevant le si  d'un demi-ton chromatique, nous obtenons une quarte augmentée. L'intervalle fa-si est donc une quarte augmentée.

Dernière mise à jour le 09/03/2017

Impression du cours réservés aux abonnés !

Profitez d'une mise en page de qualité pour l'impression de vos cours favoris en vous abonnant sur www.musiclever.com

Testez vos connaissances !

Maitrisez-vous les concepts abordés dans cette leçon ?
Testez-vous en répondant aux questions de nos Quiz.