Ce document est réservé à un usage strictement privé. Aucune utilisation publique ne peut être effectuée, y compris dans le cadre d'un enseignement, sans le consentement préalable de l'auteur.

Les nuances de base

Une nuance est une expression spécifiant l'intensité sonore d'un passage musical.

Le terme « nuance » est privilégié dans la littérature musicale, mais il existe d'autres termes comme la dynamique (qui est un anglissisme dérivé de dynamics) que l'on retrouve dans les logiciels de MAO par exemple.

Nuances de bases : piano et forte

Une nuance correspond à un certain niveau d'intensité sonore. Les nuances peuvent être comparées à la luminosité d'une couleur. Bien qu'il existe une infinité de degrés entre l'obscurité totale et la lumière vive du soleil, il nous est nécessaire de fixer certains concepts afin de mieux communiquer nos intentions. On parlera par exemple de couleur sombre ou de couleur claire afin d'établir une distinction entre deux teintes. De la même manière, il est nécessaire de faire le distinguo entre nuances douces et fortes.

Comme souvent en musique, ce sont les italiens de la Renaissance qui ont les premiers formalisés ces concepts, c'est pourquoi nous utiliserons des termes italiens. Une nuance douce sera nommée piano (« doux » en italien), une nuance forte forte (prononcé « forté »).

Sur une partition, la nuance piano se note , alors que la nuance forte se note . Les nuances se notent toujours en dessous de la portée concernée, sous la première note concernée. Tant qu'une nouvelle nuance n'est pas rencontrée, la nuance précédente est toujours valable.

Exemple 1

EXTRAIT AUDIO - Timbales

Deux phrases identiques, l'une jouée , l'autre .

FIGURE 1 - Partition de l'extrait 1

Exemple 2

EXTRAIT AUDIO - Violoncelle

Deux phrases identiques, l'une jouée , l'autre .

FIGURE 2 - Partition de l'extrait 2

Sur les partitions vocales, les nuances sont exceptionnellement notées au-dessus de la portée, l'espace inférieur de la portée étant dévolu aux paroles.

Une erreur fréquente chez les débutants est de confondre l'intensité sonore et le tempo, c'est-à-dire la vitesse d'exécution d'une œuvre. Si vous avez de la difficulté à faire la différence entre ces deux concepts, pensez à la manière de parler : il est possible de chuchoter ou de crier. Chuchoter correspond à une intensité douce, une nuance douce (piano en musique) ; crier correspondant à une intensité forte, une nuance forte (forte en musique). Mais il est possible de chuchoter lentement ou vite, de même qu'il est possible de crier à différentes vitesses. La vitesse et l'intensité sont donc deux notions totalement indépendantes.

Nuances intermédiaires

Les nuances et offrent déjà une première indication quant à l'intensité d'un passage ou d'une œuvre. Afin d'étoffer l'éventail de nuances à leur disposition, les compositeurs ont étendu l'utilisation de ces deux nuances de bases vers d'autres nuances.

Préfixe mezzo

Il est possible de compléter l'espace des nuances entre piano et forte. Pour cela, les compositeurs ont introduit le terme mezzo, qui signifie en italien « moyennement » et ont ainsi créé deux nouvelles nuances : mezzo-piano (« moyennement doux »), noté , et mezzo-forte (« moyennement fort »), noté .

On obtient ainsi la palette de nuances suivantes, classées de la plus douce à la plus forte :

EXTRAIT AUDIO - Flûte

Une même phrase déclinée en 4 gradations de nuances, de à , à la fûte traversière.

Suffixe issimo

Il est également possible d'étendre la nuance piano vers des nuances encore plus douces ou la nuance forte vers des nuances encore plus forte. L'utilisation du suffixe italien -issimo (« très ») permet de transformer le terme de la nuance en superlatif. Ainsi, piano devient pianissimo (« très doux »), que l'on notera par le symbole . Il est possible de renforcer ce superlatif en ajoutant des -ssi-, comme dans pianississimo (« très très doux »), noté .

Nuances du pianississimo au piano :

On peut bien évidemment appliquer le même procédé à la nuance forte, ce qui donnera fortissimo (« très fort »), noté ou encore fortississimo (« très très fort »), noté .

Nuances du forte au fortississimo :

En théorie, il possible d'ajouter autant de ou de que l'on veut, mais en pratique, on en rencontrera rarement plus de deux ou trois. Cependant, certains compositeurs comme Rachmaninov utilisent régulièrement ou dans leurs œuvres. Ligeti va même jusqu'à huit forte !

Récapitulatif

Nuances les plus communément rencontrées, classées de la plus douce à la plus forte.

Tableau récapitulatif des nuances les plus communes
SymboleTerme italienAlternative oraleSignification en français
pianissississimoquadruple piano« très très très doux »
pianississimotriple piano« très très doux »
pianissimodouble piano« très doux »
piano-« doux »
mezzo-piano-« moyennement doux »
mezzo-forte-« moyennement fort »
forte-« fort »
fortissimodouble forte« très fort »
fortississimotriple forte« très très fort »
fortissississimoquadruple forte« très très très fort »

Dernière mise à jour le 09/12/2016

Impression du cours réservés aux abonnés !

Profitez d'une mise en page de qualité pour l'impression de vos cours favoris en vous abonnant sur www.musiclever.com

Testez vos connaissances !

Maitrisez-vous les concepts abordés dans cette leçon ?
Testez-vous en répondant aux questions de nos Quiz.