Ce document est réservé à un usage strictement privé. Aucune utilisation publique ne peut être effectuée, y compris dans le cadre d'un enseignement, sans le consentement préalable de l'auteur.

Les altérations accidentelles

Une altération accidentelle est une altération qui est placée au sein du morceau (contrairement aux altérations constitutives). Son effet s’arrête à la fin de la mesure dans laquelle est placée.

Positionnement d'une altération accidentelle

L’altération accidentelle est placée immédiatement avant la note altérée, à la même hauteur que celle-ci (même ligne ou interligne).

FIGURE 1 - Exemples d'altérations accidentelles.
Sol naturel Sol dièse Sol naturel Sol bémol

Attention à bien aligner l'altération avec la note. L'altération doit toujours précéder la note qu'elle altère (Figures 2 et 3)

FIGURE 2 - Placement correct d'un mi bémol et contre-exemples.
Placement correct Mauvais placements

FIGURE 3 - Placement correct d'un fa dièse et contre-exemples.
Placement correct Mauvais placements

Effet d'une altération accidentelle

L’altération accidentelle n’a d’effet que pour la ou les notes qui la suivent sur la même ligne ou le même interligne, et ce jusqu’à la fin de la mesure dans laquelle elle est placée.

FIGURE 4 - Effet d'une altération accidentelle. En orange, les notes sont bémols. En vert, les notes sont naturelles.
mi Tous les mi qui suivent sont bémols, jusqu'àla barre de mesure. La barre de mesure annule l'effet de toutesles altérations se trouvant dans la mesure précédente. Ces mi sontnaturels

Pour annuler l'effet d'une altération accidentelle à l'intérieur d'une mesure, il est nécessaire de placer un bécarre () devant la note afin de la remettre dans son état naturel.

FIGURE 5 - Effet du bécarre. En orange, les notes sont dièses. En vert, les notes sont naturelles.
Le bécarre annule le dièserencontré en début de mesure

Attention à bien repérer les altérations situées en début du mesure. Une erreur fréquente chez les débutants est d'oublier la présence d'un dièse ou d'un bémol et de jouer une note naturelle en fin de mesure alors que celle-ci devrait être altérée.

Altérations de précaution

Les musiciens étant par nature étourdis, ils leur arrivent parfois de ne pas penser à annuler l'effet d'une altération une fois la mesure terminée. Par tradition, il est donc fréquent de rencontrer des altérations dites "de précaution", afin de rappeler au musicien qu'une note précédemment altérée redevient naturelle par exemple. Une altération de précaution n'est donc pas indispensable selon les règles d'écritures classiques, mais facilite la lecture rapide d'un musicien, évitant ainsi de nombreuses erreurs et faisant gagner un temps précieux.

FIGURE 6 - Un bécarre de précaution (en orange) est ajouté devant le premier mi de la deuxième mesure afin d'éviter toute confusion avec les nombreux mi présents dans la mesure précédente.

FIGURE 7 - Variante de l'exemple précédent avec des dièses.

Dernière mise à jour le 09/03/2017

Impression du cours réservés aux abonnés !

Profitez d'une mise en page de qualité pour l'impression de vos cours favoris en vous abonnant sur www.musiclever.com

Testez vos connaissances !

Maitrisez-vous les concepts abordés dans cette leçon ?
Testez-vous en répondant aux questions de nos Quiz.